Concours: Mon parfum coup de coeur

Romantique de nature, j’aime les odeurs sensuelles, envoutantes, qui embrassent la peau avec douceur comme une caresse sur la soie.

J’ai toujours eu une préférence pour les senteurs discrètes, les notes délicates et uniques. Les parfums qui sentent le bonbon et la vanille sucrée ont toujours été mes préférées. Mon parfum je le veux fascinant, pas très fort mais reconnaissable.

Je le porterai un peu partout à la maison pour me sentir fraiche, au travail, dans une soirée, je le porterai en tout temps. Je veux qu’on me dise : On te reconnait avec ce parfum, il est fait juste pour toi.

Par chance j’ai trouvé ma signature, ma potion magique qui me fait chavirer et elle s’appelle ‘l’eau de parfum vanille noire’

Son packaging est super beau, épuré, minimaliste et très class. Il s’agit d’un petit flacon tout simple ombré allant d’une teinte noire foncée et profonde au niveau du couvercle à des teintes caramels plus claires en bas faisant clin d’œil à la gousse de vanille.

Pour la création de cette confiserie olfactive, Yves Rocher Canada a fait appel au maitre parfumeur Jacques Cavallier. D’ailleurs voici comment il décrit sa création « Quintessence de la Vanille, ces gousses d’un noir profond déclinent une infinité de tonalités olfactives, tour à tour miellées, ambrées, boisées, caramélisées…A la gourmandise rassurante d’une vanille traditionnelle, j’ai préféré révéler la sensualité insoupçonnée, de cet ingrédient mythique. Cette signature unique, colorée en tête par la fraîcheur éclatante de la Mandarine, se mêle en cœur aux tonalités veloutées du Mimosa et s’accompagne en fond de bois de Cèdre vibrant

Tout est dit, je n’ai rien à rajouter ! Je vous recommande fortement de vous rendre à la boutique Yves Rocher la plus proche de chez vous et de sentir ce beau mélange de senteurs! Vous allez succomber !

Et parce que j’aime ça vous gâter, je vous propose de remporter ce parfum ! Il suffit juste de me dire quel est votre style de parfum ? Vous préférez les senteurs florales ? Boisées ? Épicées ? Fruitées ?

Je vous attends sur mon compte instagram @amal.amamou

« Notre langage ne vaut rien pour décrire le monde des odeurs » Patrick Suskind, Le parfum (1985).

Leave a Reply